À propos

Je me rappelle du premier jour où, à Lausanne au bord du Lac Léman en hiver 2016, je suis entré pour la première fois dans une boutique de CBD.


Travaillant à l’époque dans une banque d’affaires et de gestion, j’avais réalisé mon rêve d’enfant.

Cela dit, les apparences de succès que je voulais bien montrer en cette période cachaient une fatigue intérieure intense. 


Je voyais, comme beaucoup de personnes de ma génération, un psy pour le stress et le sommeil. C'est pourquoi, en entrant dans cet établissement, je restai sceptique face à l'huile que l’on me proposa et ses vertus ; surtout qu’en France, pays de mes jeunes années, le CBD était encore reconnu comme une drogue.


Aimant essayer de nouvelles choses, je me suis laissé tenter par ce produit  et je commandai mon premier flacon d’huile de CBD à 10 %.


Au bout d’une semaine, le résultat fut impressionnant : moi qui avais passé des années à utiliser des somnifères pour m’endormir et des anxiolytiques pour calmer le stress, je pus me passer de tout cela et j’avais trouvé une solution naturelle et non médicamenteuse pour calmer mes maux.


Trois mois plus tard, je n’avais plus de rendez-vous avec mon psy et avais trouvé l’amour ;

amour avec lequel je vis aujourd’hui. Attendant un enfant, elle est plus radieuse que le soleil 

et moi, plus paniqué que jamais de ne pas encore savoir comment élever un enfant.


Début 2018, alors que cela faisait un an et demi que j’avais opté pour l’huile de CBD, j’ai quitté mon ancien emploi. Le CBD était devenu une passion dont l’actualité et les détails de fabrication me procurèrent le plaisir d’une recherche passionnée dont l'aboutissement demandait travail et rigueur.


J’ai alors commencé une formation dans la campagne Suisse pour apprendre à fabriquer de l’huile de CBD moi-même.


Après six mois de travail intensif et de formation, j’avais enfin appris les secret de fabrication de l’huile de CBD : le choix de la bonne variété, le pH à ne pas dépasser, l’utilisation des machines d'extraction et surtout, comment agir sur le goût de façon BIO, en ayant une qualité supérieure que seuls des artisans pouvaient m’apprendre.


L’améliorer pour créer ma propre marque me prit un an de travail supplémentaire, de voyage et surtout de recherches.


Dans ce but, j’ai loué une ferme dans le Périgord, en Dordogne, afin d’être au contact de la nature et travailler mon huile de façon artisanale.


À ce jour, je vis à la ferme de mon activité que je veux de petit volume afin d’en contrôler la qualité.


Mes clients, au fil des appels, sont devenus des amis, ce qui me conforte dans mon choix ; celui d’avoir créé une entreprise qui peut contrôler la qualité de son produit car c’est elle qui l’a conçu et qui connaît ses clients .En leur fournissant un travail de qualité, elle ne compte que des habitués.